A suivre: Le Moyen Age
LA GAULE
 
       Les Tricasses ont-ils habité la contrée? Il n'en reste trace ni légende, pas plus que du passage des légions romaines. Et pourtant la région fut traversée par plusieurs voies romaines:
 
       - la voie romaine de Châlons à Sens, actuellement matérialisée par la fin d'Orvilliers et la fin de Saint Flavy,
 
       - la voie romaine de Troyes à Beauvais par Pont, Trainel et Paris qui, plus tard, fut remplacée par la route royale Paris-Troyes et qui se nommait encore, il n'y a pas si longtemps, le "Chemins des Romains" sur une partie de son tracé.
 
       Je précise qu'aucune fouille, à ma connaissance, n'est venu confirmer ce qu'affirme la tradition...
 
       Est-ce de l'époque gallo-romaine que datent les "ROUILLONS"? Ces trois talus superposés transforment les versant de la colline qui descend vers les terres alluviales de la Seine en un escalier cyclopéen: peut-être 3 lignes de fortifications... Mais contre quel envalisseur étaient-elles dressés?. Le marquis de CHAMBON fit procéder à des fouilles voici un siècle. On decouvre des monnaies gallo-romaines mais d'autres, qui dataient du règne d'Henry IV. Faut-il croire qu'un premier chercheur était déja passé par la?...
 
       Quant à l'envahisseur évoqué plus haut, il pourrait bien être ATTILA et sa horde de touristes intempestifs. Selon certains auteurs - des aubois pour la plupart - la bataille des Champs Catalauniques se serait déroulée dans la région. On précise même qu'une aile de l'armée d'AETIUS se serait appuyée sur les collines bordant le finage d'Ossey.
 
        ATTILA, lui, a laissé de multiples souvenirs dans la contrée. Je passe sur les JOUQUINS, habitants d'Origny dont on prétend qu'ils descendraient d'une colonie hunnique demeurée en Champagne.
 
Mais je signale:
       - le chemin d'ATTILA, autre nom de la fin de TRAVERS (ou fin d'Origny)
       - la croix d'ATTILA qui jouxtait la fin du même nom
       - la pierre d'ATTILA, grès sauvage noyé dans l'herbe de la berme du CD 440, à proximité de la ferme de Vaudepuits. On y voyait - parait-il - l'empreinte d'un sabot de cheval (le cheval d'ATTILA bien sûr...). J'ai encore pu observer la pierre en question, mais je n'y ai rien remarqué malgré un examen minutieux. Ce bloc de grès est aujourd'hui disparu, depuis qu'une entreprise a arasé les bermes et évacué les terres ainsi récupérées: personne ne s'est trouvé là, au moment propice, pour ménager la légende!
 
       Enfin, je signalerai encore d'ATTILA - encore lui -  s'est précipité sur la Pierre au Coq, le menhir de Soligny-les-Etangs, pour l'embrasser...
Chercher
La 1ère moitié du XIXème
La Réforme
Le Second Empire
La Guerre de 1939-1945
La IIIème République
Visitez nos fleurissements
Bienvenue sur le site officiel de la commune d'OSSEY-LES-TROIS-MAISONS
L'Empire
La Monarchie absolue
Extrait des archives municipales collectées, assemblées et rédigées par M.Favin, ancien instituteur et ancien secrétaire de Mairie.
Le Moyen Age
La Guerre 100 ans
La Gaule
La Préhistoire
Accueil
Contacter le Webmaster
A propos
Mentions légales
Mettre le site dans mes favoris (Ctrl+d)
Plan du site
Copyright 2005-2017   V2.70